Luis EL DUENDE

GUITARISTE IMPROVISATEUR

Nouveaux arrangements pour guitare de musique classique italienne 

 Luis EL DUENDE a terminé en juillet 2017 de nouveaux arrangements pour guitare de musique classique italienne :

- de Girolamo FRESCOBALDI (1583-1643) :

extrait du « Secundo libro de toccate canzonea Frescobalda » pour clavier (clavecin, orgue…), l’Aria con variazoni dit « La Frescobalda«  comporte 5 parties : le thème (Aria), et 4 variations : 2e partie, 3e partie (Gagliarda), 4e partie, 5e partie (Corrente) – qui avait été laissée de côté par le célèbre guitariste Andrés SEGOVIA quand il avait transcrit le morceau avant de la jouer ; ce morceau est souvent considéré comme la première suite écrite de variations sur un un thème chanté à l’origine .

- d’Antonio VIVALDI (1678 -1741) :

. le deuxième mouvement (lent – Largo) du concerto en Do majeur pour flautino (flûte à bec sopranino), cordes et basse continue, air de soliste au rythme de Sicilienne caractéristique ;                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 . le deuxième mouvement  (lent – Andante) du concerto en Sol majeur pour 2 mandolines, construit  sur une mélodie poétique pleine de charme et se dessinant en douceur et couleurs dans une atmosphère typiquement vivaldienne, à la tonicité empreinte de mélancolie .

* Mandoline napolitaine du début du 20° s. ,  jouée en concert à partir de 2017/18 par Luis EL DUENDE

Mandoline Zimmermann vue de dessousMandoline Zimmermann vue de dessus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À partir de 2017/18Luis EL DUENDE  jouera à l’occasion de concerts des pièces italiennes pour mandoline de VIVALDI et PAGANINI, sur un remarquable instrument récemment restauré en 2017 par Frédéric BEAUDOIN, qui lui a adjoint un micro intégré conçu pour la mandoline, permettant d’amplifier le son classique pour les concerts en lui conférant un sustain (durée du son) exceptionnel  .                                                                                                                                                                                                                                             Il s’agit d’une mandoline napolitaine ZIMMERMANN du début du 20° s. , faite de bois précieux (noyer teinté, épicéa, ébène, palissandre, merisier, érable…), avec des éléments de décoration (comportant un papillon) en nacre et os . Julius Heinrich Zimmermann (1851-1923) était un célèbre éditeur musical et facteur d’instruments (cuivres, cordes…) allemand établi en Russie, dont il était le pourvoyeur exclusif des instruments en cuivre de l’armée . La vogue de la mandoline au début du 20° s. déclina ensuite pour reprendre il y a quelques années grâce notamment à la découverte des diverses musiques possibles avec cet instrument lors de concerts mémorables, comme ceux donnés par l’exceptionnel virtuose israélien Avi AVITAL …

* Réalisation en cours

Luis EL DUENDE terminera en août 2017 avec son partenaire ingénieur du son Michaël TESTELIN l’enregistrement en studio du premier arrangement mondial pour guitare qu’il a réalisé d’un morceau du grand trompettiste de jazz Miles DAVIS : ce sera la version finale, après la version initiale enregistrée en février 2016 .

Il s’agit de   »The Pan piper « , troisième pièce du fameux album pour trompette et orchestre « Sketches of Spain » de Miles DAVIS en collaboration avec le compositeur / arrangeur Gil EVANS,  album particulièrement célèbre par son premier morceau « Concierto de Aranjuez (Adagio)« , où Miles DAVIS très inspiré réinterprète en flamenco jazz l’oeuvre classique du compositeur espagnol Joaquin RODRIGO . L’arrangement proposé est le fruit de plusieurs mois de travail, consacrés à l’écoute totale de cet album et à son adaptation pour la guitare, double source et vecteur de flamenco et jazz . Les éléments mélodiques et rythmiques propres au morceau sont revisités en s’accomplissant spécifiquement à la guitare, grâce aux possibilités techniques très variées de l’instrument, comme les harmoniques naturelles et à l’octave, et celles  traditionnelles du flamenco : accord déroulé avec tous les doigts de la main droite (rasgueado), percussion sur le chevalet (tambora)…

L’album “Sketches of Spain”, paru en juillet 1960 et issu de la troisième grande collaboration en studio entre Miles DAVIS et son ami Gil EVANS, est une œuvre inépuisable qui devint rapidement l’une des plus grandes pages de l’histoire du jazz. Sa réussite tient à une parfaite osmose et une complicité idéale que Gil EVANS expliquait par la chance de partager la même idée du “sound”, et relève  d’une alchimie sonore totalement nouvelle, au mélange de timbres inouïs et d’instrumentations aux harmonies audacieuses, avec une voix instrumentale qui n’avait jamais été sertie d’aussi riches textures polyphoniques .

L’album se compose de 3 pièces originales de Gil EVANS (“The Pan Piper”, “Saeta” et “Solea”), ainsi que de 2 réorchestrations d’œuvres classiques : “Will o’ the Wisp” d’après “El Amor brujo” ballet composé en 1915 par le grand compositeur espagnol Manuel DE FALLA, et le célèbre “Concierto de Aranjuez“ (du nom de la ville royale située au sud de Madrid) pour guitare et orchestre, écrit par le compositeur espagnol Joaquín RODRIGO en 1939, dont l’Adagio central a marqué des générations de musiciens.

Alors jeune guitariste de classique et flamenco depuis presque une dizaine d’années et fasciné par le “Concierto de Aranjuez“, j’avais pu me procurer le 33t de “Sketches of Spain” dès sa parution en 1960, et beaucoup plus tard en juillet 1988 j’avais eu la chance d’assister proche de la scène à un concert mémorable de Miles DAVIS avec sa formation du moment dans les arènes de Nîmes (https://vimeo.com/27988291) . L’idée me vint alors d’arranger un jour pour guitare un ou plusieurs de ses morceaux inspirés par le flamenco : d’abord “Sketches of Spain” – mis à part l’Adagio du “Concierto de Aranjuez“ dont j’avais déjà réalisé un arrangement pour guitare classique solo, puis les ”Flamenco sketches” de “Kind of blue” autre fameux album, voire la musique du film “Siesta”…

L’ethnomusicologue Alan LOMAX, qui dirigeait une collection de musique ethnique pour le label Columbia Records, avait enregistré à Vigo en Galice un aria de flûte de Pan : adapté par Gil EVANS, qui connaissait bien les compositeurs espagnols, il devint “The Pan Piper”,  pièce qui m’attirait en premier dans “Sketches of Spain” par son authenticité du dialogue entre trompette et orchestre. L’arrangement correspondant a été enregistré sur une guitare de concert choisie en 2010 à Séville chez le grand luthier espagnol Valeriano BERNAL (modèle  « Al-Alba« , favori du guitariste flamenco Paco de LUCIA…) . Sur le site, 2 versions finales de l’arrangement (durée : 4’15″) seront proposées au public, chacune d’une part avec un extrait de 30″ en audition libre, d’autre part en option à coût réduit répondant au souhait d’écoute et acquisition du contenu intégral : la version directe flamenco-jazz, et une autre sonorisée comme  »musique de film » après travail acoustique à la table de mixage…